Votre spécialiste Internet

Création, Hébergement, Maintenance de sites, Solution E-commerce.

Pirates à bord ?

Les hackers détournent volontiers les noms de domaine d’organisations renommées. Le DNSSEC est techniquement simple à mettre en œuvre et leur oppose un rempart efficace.

Texte: Cornelia Puhze,

La campagne mondiale de détournement de DNS de ce début d’année a prouvé une fois de plus combien l’infrastructure Internet est sensible, et combien la propriété intellectuelle est convoitée. Les domaines protégés par DNSSEC ont, dans la plupart des cas, rendu les attaques plus difficiles pour les hackers. Mais surtout, les attaques ont été détectées bien plus rapidement. Voilà pourquoi l’ICANN, Internet Corporation for Assigned Names and Numbers, recommande fortement d’implémenter le DNSSEC pour tous les domaines. Avec un taux d’adoption de seulement 4%, la Suisse se classe parmi les pays les plus mal lotis d’Europe. Un retard d’autant plus étonnant que la mise en œuvre technique est devenue très simple. Un seul clic suffit dans de nombreux cas.

Que dois-je faire pour utiliser DNSSEC ?

En tant qu’utilisateur d’Internet, vous n’avez rien à faire. Si votre fournisseur d’accès à Internet prend en charge les extensions de sécurité DNSSEC, toutes les vérifications des signatures sont effectuées sur ses serveurs.


Si vous possédez des noms de domaine que vous souhaitez protéger avec la technologie DNSSEC, vous pouvez choisir un registraire/hébergeur qui signe vos noms de domaine avec DNSSEC. Certains registraires .ch vous permettent d’effectuer ce changement en un seul clic.